L’ENVERS DU MUSIC-HALL

DANIÈLE LEBRUN/COMÉDIE-FRANÇAISE

[THÉÂTRE]

Vendredi 15 mars à 20 h 30

Tout public Tarif B // Durée 1 h 20

Colette est devenue, en un demi-siècle et une soixantaine d’ouvrages, une gloire littéraire. Elle a eu plusieurs vies : d’abord auteure de succès littéraires, elle se lance dans une carrière de mime et fait l’expérience du music-hall, avant de se lancer dans le journalisme. En 1945, elle est élue à l’académie Goncourt, dont elle devient la présidente en 1949.

Dans L’Envers du music-hall, publié en 1913, Colette rassemble une vingtaine de textes courts inspirés de la carrière de mime qu’elle a menée pendant cinq années en sillonnant la France et l’Europe. De cette expérience, Colette a rapporté des récits, des portraits et des anecdotes pris sur le vif avec, pour toile de fond, les gares et les hôtels minables. On peut y lire toute la tendresse de l’écrivaine pour ses compagnons de tournée, « ces abeilles pauvres et sans butin », dont elle esquisse la physionomie.

Danièle Lebrun se met seule en scène pour donner vie à ces textes qui n’ont pas été pensés pour le théâtre. Parfois, elle relate à la première personne du singulier, des histoires auxquelles Colette elle-même participe. Les per-sonnages sont esquissés, commentés. On (re)découvre Colette, à la fois personne et personnage, auteure et comédienne implacable, écrivaine. Qui mieux que la comédienne sensible et mordante qu’est Danièle Lebrun, pour se glisser dans la peau d’une telle femme ?

Conception et interprétation :
Danièle Lebrun pensionnaire de la Comédie-Française

Adaptation et collaboration artistique :
Marcel Bluwal

Lumières :
Jacques Rouveyrollis

Le texte est publié aux Éditions Flammarion.
Remerciements à Frédéric Maget et à la Société des Amis de Colette.

Je réserve ma place ici !