LE CID

DE CORNEILLE – COMPAGNIE LE GRENIER DE BABOUCHKA

[THÉÂTRE]

Mardi 23/01 – 20:30

Tout public – Grande scène – Tarif B – Durée 1:40
(SÉANCE SCOLAIRE Mardi 23/01 – 14:00)

Chimène et Rodrigue s’aiment d’un amour fou. Mais une querelle de leurs pères ruine leur espoir de mariage. Pour sauver l’honneur de sa famille, Rodrigue doit venger son père et tue le père de Chimène. Bien que toujours amoureuse, Chimène doit laver l’affront en réclamant à Don Fernand, roi de Castille, la tête de son amant. La situation semble désespérée, mais Rodrigue obtient la faveur du roi en sauvant le royaume de l’invasion des Maures.

Après Les Femmes savantes (Molière) et Cyrano de Bergerac (Rostand), c’est un autre mythe du théâtre en vers que Jean-Philippe Daguerre a choisi de mettre en scène et en musique. Les alexandrins de Corneille, ce maître, nous plongent immédiatement dans l’intrigue. Il est question d’honneur, valeur qui nous serre les entrailles, qui résonne en chacun de nous. Le Cid joue sur des ressorts qui ne laissent personne indifférent. On pleure. On rit. Les comédiens du Grenier de Babouchka sont pétris de talent.

La musique de Petr Ruzicka et Antonio Matias donne un théâtre épique et puissant qui nous fait traverser les siècles au dos de la langue poétique de Corneille, splendeur de l’âme humaine qui magnifie les sentiments.

Tragi-comédie :
Pierre Corneille

Mise en scène :
Jean-Philippe Daguerre

Assistant à la mise en scène :
Nicolas Leguyader

Avec :
Stéphane Dauch, Johann Dionnet ou Edouard Rouland, Manon Gilbert, Kamel Isker ou Thibault Pinson, Mona Thanaël, Didier Lafaye ou Alex Bonstein, Charlotte Matzneff ou Flore Vannier-Moreau, Christophe Mie, Sophie Raynaud, Yves Roux

Musiciens :
Petr Ruzicka ou Aramis Monroy (violon alto, cajon), Tonio Matias (guitare, accordéon, harmonica, cajon)

Je réserve ma place ici !

Achetez vos places