LA BARBE BLEUE

KELEMENIS ET COMPAGNIE

[DANSE]

Vendredi 10/11 – 20:30

Tout public – Grande scène – Tarif B – Durée 1:10

Qu’a retenu notre mémoire d’enfant du conte La Barbe bleue ? Trois secondes suffisent à rassembler l’image d’un homme effrayant, assassin de ses femmes, la noirceur d’une chambre interdite, et, peut-être, une morale enfantine désarmante de naïveté : « la curiosité est un vilain défaut ». La véritable morale de Charles Perrault ne s’adresse pourtant pas directement aux enfants. Elle invite les époux trompés à panser leur blessure d’orgueil par le pardon. La Barbe bleue est le récit de la septième noce d’un châtelain à l’aspect terrifiant. La dernière épouse parvient à déjouer son destin en mettant un terme aux jours de l’individu que tout pousse à considérer comme un monstre. Mais, en second niveau, la morale de Perrault fait référence à autre chose : l’infidélité impardonnable d’une épouse. La Barbe bleue est victime de l’infidélité de ses conjointes.

Dans cette pièce pour huit danseurs, Michel Kelemenis retourne l’élément principal et La Barbe bleue devient… une femme. Une ogresse séductrice qu’accompagnent les fantômes de ses époux assassinés, pour hanter, peut-être, l’ultime successeur. Amoureux du mouvement, de ces instants exceptionnels quand le geste bascule dans le rôle, Michel Kelemenis articule ses créations autour de la recherche d’un équilibre entre abstraction et figuration. La danse a exalté ce qui était en lui. Le désir d’écrire la danse est allé de pair avec celui de la danser.

Scénographie :
Michel Kelemenis assisté de Christophe Dubois

Distribution :
Claire Indaburu, Julien Andujar, Benjamin Bac, Luc Bénard, Benjamin Dur, Paul Girard, Benjamin Gouin, Laurent Le Gall

Création lumières :
Jean Bastien Nehr

Son :
Martin Lecarme

Costumes :
Christian Burle

Création musicale :
Christian Zanési

Musique pré-existante :
Philippe Hersant

Je réserve ma place ici !

Achetez vos places